Nos Programmes

Le Pérou est le deuxième pays avec la plus grande zone de forêt tropicale en Amérique Latine.
Ainsi, il possède 70 millions d'hectares de forêt, soit 13% de la forêt amazonienne, ce qui constitue la moitié de son territoire. Ses écosystèmes sont considérés comme les plus riches en biodiversité de la planète.

Nos projets intègrent outre votre participation, information et sensibilisation à cet environnement précieux.

CAIMAN NOIR  Protégez le plus grand predateur d’Amazonie

 

  

 

Surveiller l’état de santé d’une population de caïmans est un très bon moyen pour mesurer l’impact humain sur les écosystèmes aquatiques d’Amazonie.

Chaque semaine nous partons en bateau ou à pied au bord des lacs et rivières pour collecter des données, étudier le comportement de ces animaux fascinants.  La capture et la manipulation d’individus sont indispensables.

Voir sur notre site : Travail sur les Caïmans.  

Notre Staff est entraîné à cette capture de caïmans dans leur habitat naturel et pourra, si vous le souhaitez, vous apprendre à manipuler ces animaux en toute sécurité.

 

 

 

 

SURVEILLANCE DES MAMMIFERES :  Approchez et observez discrètement la faune de la Réserve 

                                                                                     

 

La surveillance des mammifères dans la Réserve se fait en deux étapes. La première consiste à attirer ces derniers grâce à la nourriture régulièrement placée sur des plateformes, elles-mêmes disposées à des points stratégiques dans la Réserve. Plus les mammifères seront concentrés dans la Réserve plus ils seront protégés. La seconde étape repose sur l’observation et la prise de données. Ces observations peuvent être réalisées sur le terrain par des approches silencieuses avec jumelles et GPS ou par l’utilisation de caméras pièges. Ainsi, une grande partie de nos informations sur les mammifères (jaguars, tapirs, pécaris…) est fournie grâce à ces caméras pièges. Nos caméras à détecteurs de mouvements sont capables d’enregistrer images et sons. Les volontaires aident à les installer dans des sites différents chaque semaine. Les caméras pièges sont donc mises en place pour plusieurs jours. Les cartes mémoires sont ensuite récupérées et analysées au camp. Les images obtenues sont cruciales pour évaluer le niveau d'activité des animaux. 

ORNITHOLOGIE

 

 

La Réserve compte à elle seule plus de 600 espèces d’oiseaux. A partir de photographies et d’observations détaillées, nous tentons d’identifier chaque espèce. Des variétés d'aras, petits perroquets, perruches, rapaces et toucans peuvent être facilement observées. D’autres oiseaux, plus discrets et rares viennent progressivement enrichir nos bases de données. Vous pourrez réaliser vos observations tôt le matin ou en fin d’après-midi discrètement dans la forêt ou en vous postant à l’affût dans une zone prédéterminée. Notre tour d'observation située dans une zone inondée est désormais accessible par un pont. Elle favorise la découverte et l’observation des oiseaux vivant à proximité du Centre.

 

 

 

AGROFORESTERIE ET PERMACULTURE NEOTROPICALE  Modèle d’Agriculture Durable en Amazonie 


Une de nos missions est de maintenir et d'étendre notre écosystème agroforestier organique aux plantes ou arbres tels que le caféier, le cacaoyer, le bananier, l'ananas et l'avocatier.

Vous serez initié(e) aux bases de la permaculture mais aussi à l’utilisation d’une machette en toute sécurité, pour entretenir ce verger qui pourra servir de modèle écologique et durable pour les communautés voisines.

NB : La technique agricole locale consiste à abattre une portion de forêt vierge puis à la brûler. Les plantations sont ensuite mises en place pour une durée de deux à trois ans jusqu’à épuisement du sol. Les agriculteurs sont alors obligés d’abattre une nouvelle portion de forêt vierge et de recommencer ce processus.

Cette méthode est en grande partie responsable de la destruction de la forêt amazonienne. C’est pourquoi nous avons mis en place un projet de permaculture modèle pour une transition vers une agriculture durable.

Nous plantons des espèces locales et recréons un écosystème comparable à celui d’une forêt pour nos arbres fruitiers mais aussi nos potagers


HERPETOLOGIE  Inventoriez de nouvelles espèces à la lampe frontale 

Les Reptiles et Amphibiens profitent de leur incroyable « camouflage » pour disparaître dans la forêt tropicale. Vous nous aiderez lors de nos sorties nocturnes à inventorier les espèces présentes dans la Réserve et à en découvrir peut-être de nouvelles. Des explorations dans la forêt tropicale ont lieu la nuit, à la lampe frontale : recherche, collecte, capture des espèces les plus secrètes d’Amazonie (grenouilles, lézards, serpents, ...).

 Vous participerez à leur identification, à l’aide de clefs d’identification, dès le lendemain matin.

 

 

 

 

 

 

 

EXPEDITIONS DANS LA JUNGLE 

Vous pourrez partir en expédition à travers la forêt tropicale, vierge de toute trace humaine. 

Ces explorations permettent de découvrir des zones nouvelles de l’écosystème environnant et notamment des biotopes isolés et fragiles. Elles élargissent nos connaissances sur la façon dont ces écosystèmes fonctionnent. Nous recueillons un maximum d’observations sur le terrain : points d’eau permanents, animaux, particularités...  GPS et images satellite constituent entre autres, nos supports.

Vous pourrez nous aider à explorer ces zones incroyablement riches en faune et flore.

 

PATROUILLES DANS LA RESERVE

 

 

Une partie importante du travail à Panthera-Sanctuary est d'assurer la protection et la préservation de l'écosystème environnant. L’Amazonie et les animaux qui l’habitent, sont victimes du braconnage et de l’abattage illégal des arbres. Notre travail consiste à surveiller - et indirectement dissuader - l’activité humaine dans et aux alentours de la Réserve. En tant que volontaire, vous réaliserez donc des patrouilles avec le Staff au sein de la Réserve pour rechercher toute ouverture de piste, abattage ou trace humaine à l’intérieur de celle-ci. Ce travail est très important et nous permet notamment de maintenir les animaux en sécurité.

            

ENTOMOLOGIE

  

Les insectes sont d'excellents indicateurs de la santé générale de l'écosystème. Notre objectif principal est d'entreprendre un certain nombre de projets entomologiques visant à la collecte d'insectes dans divers sites et leur observation.

FOREST EDUCATION


Vous apprendrez à reconnaître la flore et la faune mais aussi à vous orienter dans la jungle avec l'un des membres du staff, spécialiste de la forêt. 

L'identification florale et faunique est très importante, tant pour reconnaître la signification écologique d'une espèce particulière, que pour évaluer la dangerosité d'une plante ou d'un animal. Pour ce faire, nous vous ferons partager nos connaissances ainsi que des notions de survie et d’orientation de base. Vous pourrez découvrir certains endroits les plus impressionnants de la Réserve.

En outre, vous serez confronté(e) à la réalité forestière, son histoire et ses enjeux.

AGUAJALES

 

               

 Les aguajales sont des zones inondées une grande partie de l’année où pousse notamment  un palmier appelé  Mauritia flexuosa*,  surnommé  « l’arbre de vie» par les locaux. Ces zones sont formées d’un enchevêtrement de lianes et  d’arbustes piquants réputés infranchissables et craints par les locaux. Elles abritent une faune et une flore propres à ce milieu : ongulés, singes, poissons, reptiles… Très difficiles d’accès, elles constituent une protection naturelle contre les prédateurs, les braconniers mais aussi les scientifiques ! Voilà pourquoi une grande partie de la faune et de la flore qui les habite reste inconnue.
Cet écosystème a la particularité d’ absorber jusqu’à 480 tonnes de dioxyde de carbone à l’hectare, trois à *Ce palmier donne des fruits qui entrent dans l’alimentation de la population locale et qui servent aussi à faire de l’artisanat. Une fois le palmier abattu, les locaux en extraient une larve (souris), consommée crue ou cuite, elle est considérée comme un mets de choix. projet
Ce palmier peut mettre entre 30 et 100 ans pour arriver à sa taille adulte.

La pointe de la réserve est constituée d'aquajales. Négligée par son ancien propriétaire qui n’avait pas hésité à abattre quelques palmiers, nous avons décidé de procéder à sa reforestation.
Nos principales observations s’effectuent dans ou autour des aguajales. En effet, c’est ici que vit un grand nombre d’espèces non répertoriées et en voie de disparition notamment l’anaconda vert (Eunectes Murinus) et le tapir (Tapirus Terrestris).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright 2011-2015